Comment fonctionne le PER Individuel ?

Le PER individuel comme les deux autres dispositifs, PER Obligatoire et le PER Collectif, est composé de 3 compartiments distincts :

1

Un compartiment individuel

Permet d’accueillir les sommes issues de versements volontaires.

2

Un compartiment collectif

Permet d’accueillir les contributions volontaires de l’épargne salariale : intéressement, jours CET, participation et abondement de l’employeur.

3

Un compartiment obligatoire

permet d’accueillir les sommes issues des cotisations obligatoires employeur et du salarié.

Le PER individuel est alimenté par des versements volontaires, les deux autres compartiments dits « passifs » pourront être alimentés dans le cadre de transfert d’anciens dispositifs (PERCO, Article 83, PERE) vers le PER Individuel.

Quand débloquer le PER Individuel ?

L’épargnant peut débloquer son contrat à partir du moment où il fait valoir ses droits à la retraite. Sauf rares exceptions, les assureurs n’imposent pas de limite d’âge au dénouement du plan. Les sommes investies peuvent être récupérées sous la forme d’une rente viagère, d’un rachat unique ou de rachats partiels, afin d’étaler les retraits au fil des ans, et ainsi lisser la fiscalité à la sortie.

Des possibilités de déblocage anticipé existent, pour faire face aux accidents de la vie :

Le plan permet également de débloquer son épargne pour une circonstance plus heureuse : déblocage anticipé pour acheter sa résidence principale. A noter que seules les sommes issues des versements volontaires et celles issues de l’épargne salariale pourront être débloquées.

Où peut-on le souscrire ?

Le nouveau PER individuel peut être souscrit auprès d’un organisme d’assurance (PER Assurance) ou d’un établissement financier (PER bancaire)

Quelles sont les principales différences entre un PER Bancaire et un PER Assurance ?

Le PER Bancaire n’offre pas d’accès au fonds euros contrairement au PER Assurance. Ainsi, le mode de gestion par horizon proposé sur le PER individuel permet de sécuriser progressivement l’épargne à l’approche de la retraite sur le fonds en euros.

Des garanties supplémentaires peuvent être proposées sur un PER Assurance notamment la garantie décès plancher ou la garantie sur la table de mortalité à la souscription, et ne sont pas accessibles sur un PER Bancaire.

Les sommes détenues sur PER Assurance sont versées aux bénéficiaires désignés avec une fiscalité proche de l’assurance-vie. Les sommes sont taxées selon l’âge du décès de l’épargnant après abattements. Les sommes épargnées sur le PER bancaire entrent dans la succession sans régime de faveur

Quels sont les avantages du PER individuel ?

Pour aller plus loin

Faut-il transférer son contrat Madelin vers un PER individuel ?

Depuis le 1er octobre 2019 (Loi Pacte), il est possible de transférer les encours détenus sur un contrat…

3 mars 2022

Faut-il transférer son PERP vers un PER individuel ?

Le PER individuel présente de multiples avantages. Cependant, avant d’entamer les démarches, toutes les situations doivent…

2 mars 2022

Le PER individuel : un outil de protection pour votre famille ?

Avec près de 2,5 millions d’assurés[1] depuis son lancement, le Plan Epargne Retraite Individuel (PER)…